Collection Piaget Rose

Elle semble cueillie dans un jardin de diamants. Autour d’un cœur de lumière, elle se révèle, tout en facettes, puce d’oreille ou dormeuse, pendentif ou bague, collier ou montre à secret... Amour de bijou sur lequel le temps n’a pas de prise. Un vent de douce folie la berce, au rendez vous de l’amour et de la nature réinventée, et comme réenchantée par le joaillier dont elle inspire l’exubérance créative.

Rose sculptée, rose ajourée, rose dentelle, dans l’ivresse d’une allégorie frémissante de désirs... Son royaume est la métamorphose. Autour d’elle tout est rayonnement. Son jardin est un printemps sans fin.

 

Savoir faire, savoir cultiver

Chez Piaget, la rose est d’abord l’expression d’une nature moins naturaliste que stylisée. Voluptueuse. Sensuelle. Jubilatoire. A l’image d’une femme en robe de soirée fuchsia dans son jardin de roses. Posant en plein jour et hors du cadre. Le visuel publicitaire signé Tim Walker pour Piaget, fait écho au travail des artisans joailliers de Piaget, attentifs à cultiver ce jardin de roses, en s’affranchissant des conventions, pour mieux en sublimer l’esprit. L’esprit de la rose Piaget, amoureuse, généreuse, épanouie. Une rose de caractère, une rose presque pivoine. Présente dans les lignes d’un simple pendentif autant que dans les volutes d’une bague sertie de brillants et d’une goutte de rosée en saphir rose.

Une rose de tête et d’émotion. Pour l'horloger et joaillier Piaget, la rose est un talisman. Un message d’éternité et d’amour renouvelé qui palpite chaque jour. Une icône généreuse et joyeuse à l’image de la rose dont elle est la muse : la rose Yves Piaget. « La rose est la fleur la plus universelle. Elle évoque pour moi l’enfance, mes premiers coups de cœur pour ces roses sauvages qu’on appelle églantines, et qui poussaient en liberté à 1100 mètres d’altitude.

C’est en quittant La Côte aux Fées pour Neuchâtel, que j’ai découvert les roses cultivées. » « J’ai toujours été amoureux des roses, fasciné par le travail des obtenteurs, dont l’imagination est égale à la rigueur absolue. Ils ne recherchent que la beauté et la performance. Lorsqu’en 1982, cette rose pivoine a été baptisée rose Yves Piaget, j’ai vécu un moment d’émotion extrême.» « J’aime ses nuances dégradées du rose au mauve, j’aime son parfum exceptionnel. C’est un enchantement. Il suffit d’avoir une petite allée d’une dizaine de rosiers pour célébrer ce bonheur au quotidien.» Yves Piaget

 

Il était une fois une rose… La rose Yves Piaget

C’est en 1982, dans le cadre prestigieux du Concours International de Roses Nouvelles de Genève, que la rose lauréate créée par la Maison Meilland est baptisée « rose Yves Piaget ». Après deux ans de culture dans la roseraie du Parc des Eaux Vives, cette rose obtient ainsi cette année là, les trois distinctions les plus importantes : Diplôme de Médaille d’Or, Prix de la Ville de Genève, Coupe du Parfum-Rose d’or…

Une légende est née

De couleur rose Neyron pâle, dotée d’une forme très particulière semblable à celle d’une pivoine, la rose Yves Piaget s’épanouit dans le tourbillon voluptueux de plus de 80 pétales dentelés, exhalant dans les plis de sa robe aux dégradés de rose et de mauve, un parfum de Rosa Centifolia aussi puissant que sa floraison est abondante.

 

Une passion entêtante…

Trente ans plus tard, l’émotion est intacte. « Ce jour là, mon teint est devenu de la même couleur que ma rose… » se souvient Yves Piaget. En 1982, cet hommage qui lui était fait, consacrait son véritable engagement pour la reine des fleurs. Une passion qui lui était si précieuse, qu’il créa en 1979 pour le Concours International de Roses Nouvelles de Genève, un trophée qu’il eut l’occasion de remettre pas moins de trente fois : une rose grandeur nature, en or façonnée dans les ateliers Piaget.

Le jardin Piaget ou la saga des roses

Chaque bijou Piaget est un symbole d’amour, un message de séduction et de sensualité, dont l’inspiration se décline en mille et un bouquets de lumière dédiés à la beauté d’une femme. C’est tout naturellement que la rose, la fleur la plus offerte au monde, apparaît, dès les années soixante, comme un motif cher à la maison dont le monde végétal inspire les collections.

Entrelacs de pétales d’or au cœur serti de brillants, broches, sautoirs, médaillons, bagues, montres manchettes font référence au jardin, conjuguant à l’éternité des pierres, la fraîcheur éclose des sentiments. Chez Piaget, la rose s’est imposée comme la reine de son jardin créatif, l’irradiant à chaque saison d’une nouvelle lumière.

En 2012, la rose Yves Piaget a trente ans. Piaget fête cet anniversaire de la manière la plus naturelle qui soit, en offrant à ses collections une floraison de nouveaux modèles. Des puces d’oreilles à la montre à secret pavée de brillants, le rêve est intact.

 

Fleur bijou, bijou fleur

La rose, chez Piaget est le témoignage d’une passion. Celle d’Yves Piaget, comme celle des designers et artisans joailliers qu’elle inspire. Grâce à leur talent, une centaine de créations ont éclos dans la roseraie de Piaget déclinant, en trois interprétations, une rose toujours unique.

La rose épanouie de diamants : En or, en diamant, elle dévoile en son cœur une goutte de rosée sublimée par la plus lumineuse des pierres. Toute de volupté, elle laisse s’épanouir ses pétales stylisés, entièrement sertis de diamants, en un volume généreux, telle une vraie rose.

La rose ajourée : Elle joue avec la lumière comme une fleur qui s’éveille sous les premiers rayons du soleil, offrant au regard la rondeur joyeuse de ses pétales d’or ajourés, soulignés ou non de brillants. Idole du sentiment, en son cœur bat un diamant.

La rose dentelle :  Ses pétales ajourés se font caresse, comme une empreinte précieuse laissée à fleur de peau. Toute de sensualité, ses entrelacs légers et sinueux dessinent, à travers l’or et parfois les diamants, une rose mouvante, exquise de délicatesse.

 

Confidences d’une rose

Dans l’atelier de joaillerie Piaget, les artisans ont élaboré leur technique de façon à offrir à cette fleur d’or et de diamant, le volume et l’éclat d’une vraie rose. Chaque élément est réalisé individuellement, puis assemblé. Les pétales découpés dans une plaque d’or sont mis en forme un à un par pliage. Pour permettre à la lumière de magnifier chaque diamant, le joaillier pratique sur l’envers de chaque pétale, un ajourage à l’emplacement de chaque gemme selon la technique de « nid d’abeille ».

Sur l’endroit, le sertisseur prépare l’or, préalablement poli, à recevoir les pierres et forme les grains qui les retiendront dans le métal précieux. Cette méthode apporte une brillance supplémentaire au serti. Comme une dernière marque d’attention, il effectue enfin une gravure délicate sur le pourtour des pétales pour en souligner le galbe. La rose peut alors prendre forme. Chaque élément est monté de l’intérieur du haut vers le bas de la fleur, la Rose Piaget gardant ainsi pour elle le secret de sa généreuse volupté.

Tags : Piaget Rose
11.04.12 Evénements Institutionnels