Piaget sur l’Altiplano bolivien

 
Le dispensaire de l'Altiplano bolivien

D’un côté, Piaget et sa célèbre collection de montres extraplates animée du souhait d’investir dans un projet humanitaire. De l’autre, les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), experts en télémédecine. C’est ainsi que, à l’occasion d’une journée portes ouvertes organisée par le Rotary Club Thonon-Genevois International, prend forme une alliance purement genevoise entre la haute horlogerie et l’expertise médicale, entre le privé et le public, au profit d’une cause importante : permettre un diagnostic médical de qualité dans des régions isolées grâce au déploiement d’outils de télé-expertise et de télé-échographie dans l’Altiplano bolivien…

« Notre démarche, empreinte de philanthropie et à but humanitaire, vise à rendre à l’Altiplano, région très isolée et défavorisée, un peu de ce qu’il a donné à Piaget », déclare Philippe Léopold-Metzger, CEO de Piaget. Cette démarche se traduit par la réalisation du projet Altiplano : relier cinq sites médicaux par le réseau internet pour y déployer des outils de télé-expertise et de télé-échographie et assurer la formation nécessaire des personnels de santé chargés de recevoir les patients.

La délégation de Piaget et des Hôpitaux Universitaires de Genève sur l'Altiplano bolivien

Piloté par le Professeur Antoine Geissbuhler, médecin-chef du service de cybersanté et de télémédecine aux HUG, le projet est mené à bien entre juin et décembre 2011 : les connexions sont assurées, le matériel est installé, les formations ont bien avancé et les sites sont opérationnels.

Pour Antoine Geissbuhler, « ces outils de télémédecine améliorent la prise en charge des patients en facilitant le transfert d’information et d’expertise, sans avoir à transporter ni le patient, ni le médecin spécialiste ».

Ce projet étant un axe fort de la politique de mécénat de la société Piaget, Philippe Léopold-Metzger a décidé de financer son extension.

Cette dernière consiste, comme l’explique le Professeur Geissbuhler, à "consolider les activités sur les sites existants, proposer de nouveaux services, en particulier la télé-dermatologie, avec la collaboration du Dr. Marc Pechère (médecin dermatologue) et étendre le réseau dans la région de Potosí et du Salar de Uyuni. Il est prévu d’organiser sur place une conférence visant, avec les autorités boliviennes, à poser les jalons d’une stratégie nationale de télémédecine en Bolivie". Les HUG et la fondation Artères, qui assure le lien entre les acteurs du projet, se réjouissent de cette fructueuse collaboration développée avec Piaget.

Un clip ainsi que l’extension du projet "2012" sont consultables sous : www.arteres.org.

07.03.12 Evénements Institutionnels